Breaking news
  1. Formation aux gestes de premiers secours pour 10 adhérents
  2. 2020-2021 : Inscription Formations fédérales des BF1, BF2 et VAE BF2 JJB
  3. Inauguration du nouveau siège de la Fédération Polynésienne de Lutte, de MMA, de JJB et Disciplines associées.
  4. Yannick Hartmann, nouveau Conseiller Technique Fédéral
  5. La demande de reconnaissance sportive du MMA amateur une fois de plus rejetée par le GAISF

LA VISION : LES AMBITIONS DE LA FÉDÉRATION.

Au cours des dernières années, le Président, son Conseil Fédéral ainsi que les présidents des clubs ont fournis beaucoup d’efforts (engagements bénévoles et financiers), pour soutenir et accompagner leurs jeunes athlètes dans les différentes compétitions internationales à l’étranger.

Les athlètes polynésiens sont connus et reconnus pour être des combattants vifs, forts de nature et disposent d’une grande capacité d’assimilation.

Afin d’élever le niveau compétitif des athlètes et permettre à plus de jeunes de participer à des compétitions de niveau international, l’équipe de Hiro LEMAIRE, souhaite créer une grande structure aux normes internationales, dédiée à l’accueil des compétitions internationales en Polynésie française.

L’enjeu est de taille, d’autant que la discipline du Jiu Jitsu Brésilien rassemble à elle seule 2062 académies pour l’IBJJF ,  le SJJF est présente sur 6 continents et 47 nations. Au niveau du MMA amateur, l’IMMAF a aujourd’hui 98 nations et la Lutte 92 fédérations.

Si la Polynésie pouvait  se doter de beaux complexes et équipements aux normes internationales, il y aurait un retentissement énorme pour toutes ces disciplines, à la fois au niveau local, régional, national et international et tant sur le plan du développement sportif, que pour l’animation du territoire.

Le Pays pourrait être alors une destination de choix pour l’organisation d’un événement sportif international (Séminaires sportifs, congrès, assemblées générales, compétitions internationales…).

De même que ces équipements pourraient peser dans la candidature du Pays pour les Jeux du Pacifique Sud, comme pour le restes des compétitions internationales.

 

Gageons que les étoiles vont s’aligner dans les prochaines années, afin de créer de nouveaux possibles pour la jeunesse polynésienne …