« L’IMMAF a informé le GAISF – Association mondiale des fédérations internationales de sport qu’elle souhaitait que sa candidature reste active et qu’elle continuerait à faire campagne et à lutter pour la justice» ~ Le président de l’IMMAF, Kerrith Brown

[Londres. 19 juin 2020] – Source Site officiel IMMAF

La dernière demande de la Fédération internationale des arts martiaux mixtes à l’Association mondiale des fédérations sportives internationales (GAISF) pour obtenir le statut d’observateur a été refusée hier. Et ce malgré le fait que l’instance dirigeante du MMA ait satisfait à tous les critères connus de reconnaissance sportive et qu’elle ait collaboré avec le GAISF tout au long de trois processus de candidature en quatre ans.

Aucun motif n’a été donné par le GAISF , dans son courrier adressé à l’IMMAF, qui déclarait simplement:

600«Nous regrettons de vous informer qu’après une discussion approfondie, le Conseil du GAISF a décidé de ne pas accorder le statut d’observateur du GAISF à l’IMMAF. Soyez assuré que nous continuerons d’évaluer votre candidature et de la réévaluer à l’avenir si vous le souhaitez. » – GAISF

De même, aucun avis préalable n’a été donné à l’IMMAF de la réunion de prise de décision du 19 juin. Le GAISF a en outre refusé d’indiquer quels représentants du GAISF étaient présents à la réunion.

Néanmoins, l’IMMAF a été informée par le GAISF que sa candidature reste active et le PDG de l’IMMAF a exprimé le souhait que l’IMMAF poursuive sa démarche.

Voir l’article


Kerrith BROWN, Président de l'IMMAF
Le président de l’IMMAF, Kerrith Brown, a déclaré:

«Après 4 années de démarches et d’engagement auprès du GAISF et ce, malgré que le dossier de l’IMMAF ait répondu aux critères exigés par la procédure, le GAISF se refuse toujours d’apporter des réponses cohérentes ou claires à l’IMMAF, quant à la motivation de son refus de nous intégrer, en tant que « membre observateur ». Une étape pourtant nécessaire avant de poursuivre sa demande de reconnaissance, auprès du CIO.

Le GAISF  ne nous dira pas non plus qui avait le pouvoir de décision sur notre demande, ni ne nous dire quels sports de combat s’y sont opposés. Ils n’ont toujours pas expliqué pourquoi certains arts martiaux ont déclaré que le MMA était incompatible avec eux. Le PDG et moi avons été réprimandés pour avoir été agressifs pour avoir posé ces questions. »

Le PDG de l’IMMAF, Densign White, a déclaré:

«Ce traitement de l’IMMAF est aussi choquant que désuet. Le sport international semble être géré efficacement par un «Gentlemen’s Club» sans obligation de rendre compte, de transparence, de représentation ou tout autre indicateur de bonne gouvernance, malgré l’impact de leur prise de décision sur les participants sportifs et les communautés du monde entier. Nous exhortons le GAISF à sortir de l’ère où le Mouvement olympique moderne est né et à devenir responsable, comme le demandent tous les autres organes de gouvernance moderne dans tous les autres secteurs. »

«Pour éviter tout doute sur le degré de nos motivations quant à notre démarche, nous avons informé le GAISF, que nous souhaitons que notre candidature reste active et nous continuerons de faire campagne et de lutter pour la justice».

Source : Site officiel de l’IMMAF : https://mailchi.mp/c7b02ea4af4b/mmas-application-for-sport-recognition-rejected-by-gaisf-again-6437476?fbclid=IwAR34Vf-1LuNbIBAyeyq7CpTmN-wIPZsLu2oH5hAGC0kNfTBnVfSbyVdBWTE