Breaking news
  1. Formation aux gestes de premiers secours pour 10 adhérents
  2. 2020-2021 : Inscription Formations fédérales des BF1, BF2 et VAE BF2 JJB
  3. Inauguration du nouveau siège de la Fédération Polynésienne de Lutte, de MMA, de JJB et Disciplines associées.
  4. Yannick Hartmann, nouveau Conseiller Technique Fédéral
  5. La demande de reconnaissance sportive du MMA amateur une fois de plus rejetée par le GAISF

HISTORIQUE

Le Jiu Jitsu Brésilien et le Grappling on été introduits en Polynésie Française, vers le début des années 1990. Une période particulièrement marquée par l’essor de la discipline dans les débuts de l’UFC  aux Etats-Unis.

Les Polynésiens vivaient cette épopée au travers de journaux spécialisés, distribués par les détaillants locaux. Mais la pratique ne tarda pas à arriver sur le rivage des îles Polynésiennes.

En effet, à l’occasion de leurs passages en Polynésie Française, de  jeunes surfeurs étrangers ont partagé et fait découvrir leur passion pour le JJB avec des jeunes locaux.  Ce sera à Huahine, que les premières influences du Jiu Jitsu Brésilien et du Graplling se feront ressentir.

Les initiatives ont rapidement été prises par nos jeunes locaux, qui ont organisé des espaces d’entraînement de fortune, qui dans son garage, d’autres sur la plage, à l’abri des regards, dans des dojos ou encore, dans le salon familial. La passion n’a pas de prix !

Ils se sont organisés avec les moyens du bord. Tout ce qui pouvait servir de tatami était utilisé : une bâche, une vieille moquette, un Peue, des matelas usés, etc… Et pour ceux qui en avaient les moyens, ils investissaient dans de  vrais tatamis.

Cela aurait pu s’arrêter à des pratiques entre copains. Mais très vite,  les jeunes ont créé leur association  et ainsi le premier  Dojo du Club de Huahine – Fare Nui Judo Jiu Jitsu pris naissance, grâce notamment à l’acharnement de son premier et seul président jusqu’à ce jour, Hiro LEMAIRE. Ce Dojo consacré au JJB était également le premier du genre en Polynésie Française.

Aussitôt créé, le Président du Dojo a pris les devants pour organiser des stages et séminaires avec de  Hauts représentants de la pratique  à l’international.

Ainsi, il a pu accueillir de grands maîtres et des sportifs étrangers, afin de développer la discipline en organisant des stages pour pouvoir enseigner la discipline du Jiu Jitsu Brésilien au niveau local.

Cependant, il existe 2 grandes familles qui ont introduit la pratique du Jiu Jitsu Brésilien et le Grappling en Polynésie Française.

  1. La première fut le Club Huahine Fare Nui Judo Jiu Jitsu dirigé par le Président Hiro Lemaire et Thierry Tapare. Ce dernier s’entrainait à Hawaii en 1992, avec le maître Romolo BARROS 5ème Dan.
  2. La deuxième famille issue de la jeunesse de Faa’a avait pour référent Tamatoa Parker s’était entraîné chez le maître Relson Gracie 5ème Dan, fils cadet de Helio Gracie, dans la période où il faisait ses études à Hawaii. Ayant converti de plus en plus de jeunes au Jiu Jitsu, il entreprit de créer son propre club.

La plupart des polynésiens ayant pratiqué le Jiu Jitsu Brésilien et le Grappling ont eu pour professeur l’un des anciens pratiquants de ces 2 premières branches. Depuis, le Jiu Jitsu Brésilien et le Grappling n’a cessé de se développer en Polynésie.

  1. La plupart des polynésiens ayant pratiqué le Jiu Jitsu Brésilien et le Grappling ont eu pour professeur l’un des anciens pratiquants de ces 2 premières branches. Depuis, le Jiu Jitsu Brésilien et le Grappling n’a cessé de se développer en Polynésie.