Breaking news
  1. Yannick Hartmann, nouveau Conseiller Technique Fédéral
  2. La demande de reconnaissance sportive du MMA amateur une fois de plus rejetée par le GAISF
  3. La Journée portes ouvertes à Aorai Tinihau
  4. La 1ère Conférence Internationale du MMA en Polynésie dans les starting-block !
  5. Des coaches du MMA PRO en Or, invités à l’occasion à la Conférence

DISCIPLINES OLYMPIQUES

DISCIPLINES OLYMPIQUES

Le Jiu Jitsu Brésilien et le Grappling furent introduits en Polynésie Française, vers le début des années 1990.

En effet, cela avait commencé de jeunes surfeurs étrangers de passage dans nos îles et notamment Huahine. Ces jeunes sportifs ont voulu faire découvrir à leur pairs polynésiens, une nouvelle forme d’art, la pratique du Jiu Jitsu Brésilien et du Grappling.

A cette époque, les jeunes quelque peu timides s’entraînaient à l’abri des regards dans des garages, des dojos, à la plage, dans le salon familial. Ils s’organisaient avec les moyens du bord. Tout ce qui pouvait servir de tatami était utilisé : une bâche, une vieille moquette, un Peue, des matelas usés… Et ceux qui en avaient les moyens, ils investissaient dans des tatamis.

Piqués par la passion, les jeunes pratiquants se sont organisés en association et créé ainsi le Dojo du Club de Huahine – Fare Nui Judo Jiu Jitsu. Depuis, le Dojo a pu accueillir de grands maîtres et des sportifs étrangers, afin d’organiser de stages et enseigner la discipline du Jiu Jitsu Brésilien.

placeholder
LA LUTTE FÉMININE

Sport de combat qui oppose deux compétitrices. Par le biais de techniques de projection, d’accrochage, de crocs en jambes et de clés, le but est d’amener les épaules de l’adversaire au tapis. En lutte féminine, il est possible de saisir les jambes afin de projeter son adversaire.

Les règles sont quasiment identiques à l’exception des clefs double Nelson.

Elle fait son apparition au début des années 1980, et devient une discipline olympique en 2004 à Athènes.

LA LUTTE LIBRE
placeholder

Sport de combat où les prises sont autorisées sur tout le corps y compris les prises de jambes (contrairement à la lutte gréco-romaine). Elle se caractérise par une garde basse, à mi-distance voire à distance. C’est une forme de combat très intéressante, efficace et spectaculaire.

Elle apparait pour la première fois en 1904 à Saint Louis.

LA LUTTE GRÉCO ROMAINE
placeholder

Sport de combat où les prises ne sont autorisées qu’au-dessus de la ceinture, elle ne se pratique que sur le haut du corps. La garde est donc plus haute. Elle est la première discipline olympique au programme des jeux d’Athènes en 1896, avec le style le plus connu par le public.  C’est une lutte exclusivement réservée aux hommes.